Baisse de vocation durable ?

Le Monde.fr | 21.12.10 | 14h13

Perçu comme plus éprouvant, l’enseignement suscite moins de vocations

La baisse drastique du nombre de postes offerts aux concours d’enseignants 2011 était connue : seulement 3 000 postes ouverts dans l’enseignement primaire contre 6 500 à la session précédente, 8500 postes dans le secondaire contre un peu plus de 10 000 à la session 2010.

Ce qui est plus étonnant, et plus inquiétant quant à l’avenir des métiers d’enseignement, c’est que les candidatures à ces concours sont également en forte baisse. Les chiffres communiqués par le ministère de l’éducation après les épreuves écrites, dites d’admissibilité, qui se sont terminées fin novembre, le montrent : dans le second degré, 21 000 étudiants contre 38 249 lors de la précédente session ont passé ces épreuves ; dans le premier degré, ils étaient 18 000, contre 34 952 précédemment.

[…]

Une réflexion sur “ Baisse de vocation durable ? ”

  1. Cela n ‘ est pas étonnant. Les jeunes étudiants savent que les études sont de plus en plus longues, que les chances de réussite au concours sont très faibles, que sur le terrain cela devient plus difficile avec des enfants qui fournissent de moins en moins d ‘ efforts, des enfants qui ont des lacunes en français etc…, des enfants avec handicap lourd ( autisme), des parents plus pénibles, plus de dossiers à remplir et des réformes sans cesse ( socle commun : une charge de travail immense … et des heures de travail …)et une profession non reconnue par la société : les professeurs ne travaillent pas / ils ont beaucoup de vacances… J ‘ aime beaucoup mon métier mais … je me sens souvent épuisée ! Et la famille aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>